larepubliquedespyrenees.fr

Larepublique

Michaël Gregorio promet de «belles surprises» ce soir au Zénith

 

Le Zénith de Pau, c'est assurément de belles émotions pour Michaël Gregorio. C'est en effet la ville où il a passé son enfance. Mais c'est aussi là où sont revenus vivre son père et sa mère. Ses parents, soeurs, oncles et tantes seront donc dans les premiers rangs ce soir pour assister au spectacle « Michaël Gregorio pirate les chanteurs ».

 Quels sont vos souvenirs de Pau ?

 Le premier qui me vient à l'esprit, c'est ici, au Zénith. J'avais huit ans et j'étais venu voir ma soeur danser pour un gala de fin d'année. J'ai en fait énormément de souvenirs parce que ça compte les souvenirs de l'enfance. On se construit beaucoup avant l'âge de dix ans. Je suis allé à l'école à Gan, à Marca et on se promenait souvent au Parc Beaumont. Mon père, qui était militaire a dû ensuite partir. Mais il a terminé sa carrière ici. Désormais toute ma famille vit entre Pau, Billère, Tarbes ou Mazamet pour l'une de mes deux soeurs.

 Que faites-vous quand vous revenez dans votre famille ?

 J'en profite ! Mais j'apprécie aussi de me promener sur le boulevard des Pyrénées ou dans le quartier du château.

 C'est là que je vais prendre de temps en temps un verre. Par contre, je ne vais jamais skier. J'ai fait seulement une fois du ski de fond dans les Pyrénées !

 Quand avez-vous commencé à imiter des chanteurs ?

 Petit, je reconnaissais les voix des doublures. Mais ce n'est que beaucoup plus tard, en faisant du théâtre au lycée, que j'ai eu envie de faire des imitations.

 Pourquoi ne vous intéressez-vous pas aux politiques ?

 Ce n'est pas vraiment un choix. En fait, c'est la musique que j'écoutais qui m'a amené à imiter les chanteurs comme pour Radiohead ou Rage Against the Machine.

 Pourriez-vous imiter des Palois bien connus ?

 En tout cas, je n'ai jamais essayé pour François Bayrou, Martine Lignières-Cassou ou André Labarrère !

 Pourquoi choisir des talents locaux pour votre première partie ?

 Cela ne m'intéresse pas de prendre une seule personne qui me suivra partout dans ma tournée. Et puis je sais que quand on habite en province, on n'a pas forcément l'occasion de se produire.

 Avez-vous prévu d'innover pour votre prestation à Pau ?

 En fait, il y a toujours du nouveau dans mes spectacles. En ce moment je travaille sur de nouvelles voix pour ma prochaine tournée, comme Ben l'Oncle Soul, John Lennon, les Clash. Alors, il y aura forcément de belles surprises !

 >> Piaf, Brel ou Mika ce soir au Zénith

 Piaf, Brel, Ray Charles, Armstrong, Mika, Julien Doré, Christophe, Pavarotti et quelques autres monstres sacrés, sur la même scène du Zénith de Pau ? C'est possible avec Michael Gregorio. Le Palois a prévu un hilarant mélange des genres dans son spectacle « Michaël pirate les chanteurs ». À voir ce jeudi à 20 h 30. Places en vente dans les points habituels : à partir de 37 €.

=> Lien vers l'article